Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 14:03

Assis, face au front de mer,

Sur un rocher humide,

Le regard, perdu et mort,

Vers les rives incertaines

De l’autre existence,

J’abandonne mon esprit

Aux flammèches de la nuit

Qui me guident, irrémédiablement,

Vers une destinée, trop longtemps, niée.

De sang, s’écoulent sur mes joues,

Les larmes d’un passé obscur

Contenant les prémices hypothétiques

De ces cauchemars récurrents

N’ayant de cesse de coloniser mon âme

Qui n’est plus que délabrement obsessionnel.

A mes pieds, suintant de mes poignets,

Quelques gouttes colorent, la roche granitique,

De reflets ocre et parent d’un voile ténébreux

Les secondes sans relief de cette ultime journée.

Sous la lueur morbide des étoiles éphémères,

Ma dépouille s’offre à l’océan infini qui aspire,

Sans remords, les reliquats du destin d’un enfant

Dont l’unique faute était d’avoir refusé de vivre.

KA'd

Partager cet article
Repost0

commentaires