Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 10:52

Je ne saurais, ma douce amie, vous avouer

Égards et sentiments, par votre cœur, inspirés.

 

Vous êtes, madame, sous votre voile de douceur,

Odalisque envoûtante aux vertus admirées,

Une voix apaisante aux multiples saveurs,

Songe capricieux aux attentions passionnées.

 

A l'origine de ces vers, les lettres premières,

Impétueux désir,par vos soins, enfanté,

Malhabiles, en offrande, comme unique prière,

Exposent, sans pudeur, de mon âme, les pensées.

 

                                                              KA'd

Partager cet article
Repost0

commentaires