Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 22:09

Promontoire rocheux d’ocre et de sang,

Parcouru de ruelles exigües et ombragées

Aux senteurs d’ibiscus et de bougainvillées,

Tu exhales, sur ton sol, les souffrances d’antan.

 

Ile de désespoir, sous la brise atlantique,

Baignée par les flots de soupirs affligés

De frères en partance à l’âme torturée,

Devenue terre de paix aux souvenirs tragiques.

 

Berceau funeste de la haine coloniale ;

Moribonds… Humiliés… Les corps émaciés,

L’espoir de tes fils, trop longtemps bafoué,

Se perd le long d’un couloir à l’issue fatale.

 

De l’abjection, l’immuable mémorial,

Piédestal de l’honneur, d’un peuple, retrouvé

Face à l’arrogance de la blanche médiocrité,

Ultime défiance des hommes face au littoral.

 

Terre nourricière qui, en ton sein, m’a adopté,

Reçois, de mon cœur, l’amour qui t’est destiné.

 

                                                     DKA

Partager cet article
Repost0

commentaires